Le monde devient plat… mais jamais la culture ne le sera !

Dans son ouvrage « The world is flat » , Thomas Friedman nous décrit très bien les changements fondamentaux induits par la globalisation. Il nous explique comment cela a été rendu possible par les effets conjugués des nouvelles technologies de communication (ordinateur portable, fibres optiques, télécommunication…) et des stratégies commerciales et industrielles innovantes. La globalisation apparaît aujourd’hui comme irréversible et en constante accélération.

Et pourtant, de mon humble point de vue, il existe de limites à l’expansion de l’aplanissement.
Elles résident toutes dans la communication entre les gens. Lire la suite

Publicités