Touche pas à la banane !

Cette expérience, connue sous le nom plus académique de « théorème des singes », met en scène une dizaine de singes soumis à l’interdiction d’attraper une banane sous peine de sanction. Elle ne manque pas aussi de nous interroger sur nos propres comportements dans une situation similaire.

Reprenons d’abord l’expérience telle que décrite. 

 

Précisons tout d’abord que l’origine de l’expérience est incertaine. A supposer qu’elle ait vraiment eu lieu, elle aurait été conduite dans une université américaine sans plus de précision. Mais cela n’est pas très important pour la démonstration.

Première étape :

Dix singes sont enfermés dans une cage au centre de laquelle est placé un escabeau. Une banane est accroché au dessus de l’escabeau. A chaque fois qu’un signe grimpe à l’escabeau et attrape la banane une douche froide se déclenche et arrose abondamment les autres singes. Une nouvelle banane est accrochée.

Très vite les singes établissent une relation de cause à effet entre la tentative d’attraper la banane et la douche froide. En conséquence il s’organisent pour empêcher l’un des leurs de monter à l’escabeau et éviter ainsi de se faire mouiller. Sous la contrainte souvent violente du groupe plus aucun singe ne tente l’escalade. L’interdit est bien en place.

Deuxième étape :

On remplace un des singes par un nouveau congénère. Ce dernier naturellement essaye d’attraper la banane mais les autres lui font comprendre manu militari que cela est interdit. Il renonce sous la pression du groupe.

Le lendemain on remplace de nouveau un des singes présent depuis le début de l’expérience. Le même scénario se reproduit. Étonnamment le singe introduit la veille se joint au groupe des assaillants pour barrer la route de l’escabeau au nouveau venu.

Un échange est effectué tous les jours qui suivent avec le même résultat.

Au bout de dix jours, tous les singes ont été replacés. Plus aucun d’eux ne s’aventure sur l’escabeau … sans en connaitre la raison, ni avoir expérimenté le désagrément de la douche froide.

Quelles leçons à tirer de cette expérience ?

On peut disserter sur de très intéressantes théories sociologiques : hégémonie du groupe, carcan de la pensée commune, frustration de groupe, contournement des interdits…

Pour ma part je poserai seulement deux questions dont je laisserai les réponses à votre réflexion :

1 – A supposer qu’un des singes soit assez clairvoyant pour braver l’interdit et suffisamment fort et courageux pour s’opposer au groupe et attraper les bananes, partagera-t-il alors les bananes avec les autres ou se conduira-t-il en despote et en profitera seul au détriment de la peine infligée aux autres ?

2 – Pour permettre la transgression d’un tabou comme celui de la banane ne faut-il pas changer d’un coup tous les singes plutôt que d’espérer qu’un singe providentiel tente seul de le briser ?

Toute ressemblance avec des situations politiques d’actualité ne sont que pure coïncidence !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s