Le singe sur l’épaule

On attribue la paternité de l’expression « le singe sur l’épaule  »  – «  monkey on the back »  – à l’américain William Oncken Jr (1912-1988).  Il utilisait cette analogie dans les cours qu’il dispensait à travers tous les États-Unis sur la gestion du temps des dirigeants d’entreprise.

William Oncken aurait trouvé son inspiration pour cette analogie dans la fable persane « Sinbad le marin » et plus particulièrement dans ses aventures lors de son cinquième voyage. Dans cet épisode en effet Sinbad cherche désespérément à se débarrasser d’un vieillard qui s’est agrippé solidement sur son dos.

Quelle qu’en soit l’origine l’expression a fait florès. Elle est devenue un grand classique dans les théories de management et plus récemment dans celles du coaching.

English version 

Le singe symbolise un problème dont on voudrait se débarrasser en le transférant à quelqu’un d’autre. Un peu comme le Mistigri du jeu de carte. Il est conseillé au manager ou au coach de la personne qui a le problème de l’aider à résoudre son problème mais surtout de ne pas se substituer à elle pour le faire.  Cela évite de prendre à son compte tous les problèmes du monde au détriment de ses propres engagements et cela permet aussi à la personne d’apprendre à régler ses problèmes de façon autonome. Ce conseil vaut souvent aussi pour ses amis !

Ceci étant il n’est pas toujours aussi simple de ne pas prendre le singe sur son épaule. Des techniques ont été élaborées pour éviter de tomber dans ce piège.

Pour moi la plus efficace consiste à dire : « ce n’est pas mon problème ? Tu te débrouilles ».  J’avoue qu’elle est un peu brutale. Elle mérite néanmoins d’être conservée dans la panoplie de techniques possibles … pour des occasions qui le méritent !  Le mieux est d’y aller plus en douceur pour conserver les bonnes relations qui vous unissent à la personne qui a le problème et pour l’aider à s’en sortir tout seul.

Une des premières technique est d’abord de ne jamais prendre le singe à son insu ! Ne souriez pas cela arrive plus souvent que vous ne le pensez. Par exemple imaginez : vous êtes pressé, vous quittez votre bureau, un de vos employés vous soumet un problème « à la volée » dans le couloir.  Dans cette situation il faut bannir absolument les réponses du genre : «  je vais y réfléchir. On en reparle ». Le singe bondit immédiatement sur votre épaule. C’est fichu. Pire il y restera car votre interlocuteur ne viendra pas le rechercher spontanément. Trop heureux que quelqu’un se soit chargé de son problème !  Dites plutôt simplement : « j’ai peu de temps maintenant, venez me voir dès demain pour m’en parler plus en détail ». Simple non ?  Et le singe est bien resté à sa place

Les autres techniques reposent essentiellement sur un bon questionnement.

Pour cela et de  manière générale il est préférable de poser des questions ouvertes (celles auxquelles on ne peut pas répondre simplement par oui ou par non), de privilégier les questions commençant par quoi, quand, qui, combien plutôt que par pourquoi et comment.

Il est recommandé par ce questionnement de répondre aux objectifs suivants :

  • Caractériser le singe,
  • Qualifier et comprendre son environnement,
  • Faire envisager les évolutions possibles,
  • Décider ensemble des meilleures options.

CQFD !

Puis de demander à la personne de définir elle-même son plan de mise en œuvre en y intégrant des rendez-vous réguliers avec vous pour parler de son avancement.

Vous verrez avec un peu de pratique cela marche fort bien et la personne que vous aidez vous en sera reconnaissante.

Publicités

3 réflexions sur “Le singe sur l’épaule

  1. Pingback: Un singe sur votre épaule | Une culture sportive

  2. Pingback: Monkey on the shoulder | The life is wide

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s