Catherine et Marie de Médicis : fin des Valois, début de Bourbons.

La maison de Médicis a incontestablement marqué de son empreinte l’histoire de Florence et celle de l’Italie pendant les quatre cent ans qui s’étendent du  XVIe au XVIIIe siècle. Elle a aussi réussi à exporter sa puissance et son influence sur plusieurs places européennes.  A la France , les Médicis ont donné deux reines, et pas des moindres : Catherine et Marie de Médicis. Leurs destins exceptionnels se sont curieusement mêlés et succédés.

A bien des égards, les coïncidences et les faits tragiques qui émaillent ces deux règnes dépassent tout ce qu’un romancier historique aurait pu imaginer.
English version          

Commençons par Catherine de Médicis (1519-1589)

C’était la fille de Laurent duc d’Urbino, et la petite-fille de Pietro le dernier des Médicis seigneur de Florence. Elle épouse le second fils de François 1er. Très vite le malheur s’abat sur ses proches et les deuils se succéderont tout au long de sa vie :

–          1536 : C’est d’abord  le décès de son beau frère François le dauphin qui fait du mari de Catherine de Médicis  l’héritier de la couronne. Il accédera au trône sous le nom d’Henri II.

–          1559 : Henri II décède à son tour des suites d’un éclat de lance reçu dans l’œil lors d’un tournoi. Son fils aîné François II  lui succède.

–          1560 : François II meurt à Orléans après avoir souffert le martyre à cause de maux d’oreille. Son frère Charles IX prend logiquement la suite.

–          1572 : Henri de Navarre épouse Marguerite de Valois, fille de Catherine de Médicis.

Quelques jours après ce mariage – très impopulaire entre un protestant et une catholique – se produit le massacre de la Saint Barthélémy.

–          1574 : une pleurésie emporte Charles IX. Henri III le frère cadet monte à son tour sur le trône.

–          1589 : Jacques Clément assassine Henri III.  Catherine de Médicis meurt la même année.

C’est la fin de la dynastie des Valois ! Henri IV montre sur le trône.

Hasard de l’histoire Marie de Médicis  (1575-1642) devient reine à son tour.

Henri IV a le pouvoir… et il est libéré de l’emprise de sa belle-mère Catherine de Médicis. En 1599 il fait annuler son mariage avec Marguerite de Valois ( qui restera connue dans l’histoire par le surnom que lui donnera plus tard Alexandre Dumas : la Reine Margot)

Henri IV se converti au catholicisme et épouse Marie de Médicis, fille de François 1er de Médicis, et lointaine cousine de Catherine de Médicis.

Les Médicis sont à  nouveaux omniprésents à la cour de France.

Marie de Médicis donnera six enfants, dont trois fils, à Henri IV et fondera ainsi la dynastie de Bourbon.

Marie de Médicis est couronnée reine de France le 13 mai 1610.  Ironie du sort – ou du mauvais sort –  le lendemain son mari Henri IV succombe sous les coups de couteau de Ravaillac !

Chassée par Louis XIII après l’assassinat de son conseiller – très critiqué – Concini, Marie de Médicis trouvera asile aux Pays-Bas puis à Cologne jusqu’à la fin de sa vie.

En conclusion on observe que ces deux reines de France de la maison des Médicis se sont trouvées à la charnière de transitions profondes : Catherine qui s’éteint en même temps que la dynastie de Valois et Marie qui fonde la dynastie suivante des Bourbons, tout cela sur fond de guerre de religions fratricide.

Publicités

2 réflexions sur “Catherine et Marie de Médicis : fin des Valois, début de Bourbons.

  1. Pingback: Catherine and Marie de Medici: end of Valois, beginning of Bourbons. | The life is wide

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s